Eleni Riga
Eleni Riga portrait.jpg

 

Credit photo: Alexandra Masmanidi

D'où venons-nous et où appartenons-nous ? 

 

Le sentiment de l’appartenance, les enjeux de l’appropriation culturelle et de l’occupation de pratiques et d’esprit par la culture et la langue française sont vitales non seulement pour mon travail mais aussi pour ma propre existence. Lors de cette belle invitation de réflexion, je souhaite ré-imaginer comment travailler ensemble et comment on peut transformer les contraintes en opportunités. 

 

Paris m’a donné plein d'expériences enrichissants au sein de ses institutions tels que le Centre Pompidou, la Nuit Blanche, le Palais de Tokyo, la Galerie des Galeries, la fondation Kadist mais aussi des espaces indépendants et d’ateliers d’artistes. Paris m'a aussi accompagné à mon retour à Athènes en 2016 afin d’assister le curateur Pierre Bal-Blanc à documenta 14 et à la co-fondation de la plateforme d’art et de la recherche, hd.kepler. La plateforme a accueilli nombreux projets avec des artistes de différents disciplines d'origine française et des artistes grecs ayant une expérience en France. À la suite de ma carrière, j’ai eu la chance lors de mon poste à Eleusis 2021 de continuer la collaboration avec l’Institut Français d’Athènes pour la Nuit de la Lenteur à la colline onirique d'Agios Nikolaos à Elefsina sous la musique d’Abaji et Jean Jacques Lemêtre et aussi à travers la résidence d’art “Initiator” où on a assuré le suivi des artistes par la curatrice Anne Langlois de centre d’art 40mcube à Rennes et l’artiste et curateur Benoît-Marie Moriceau de Mosquito Coast Factory à Nantes sans oublier l’artiste en résidence Hortense Le Calvez et son travail engagé auprès de l'environnement. Quand j'écris ces lignes depuis Athènes, je continue à travailler sur la promotion d’un dialogue interculturel entre la Grèce et la France. 

 

Le sentiment de l’appartenance, les enjeux de l’appropriation culturelle et de l’occupation de pratiques et d’esprit par la culture et la langue française sont vitales non seulement pour mon travail mais aussi pour ma propre existence. Lors de cette belle invitation de réflection, je souhaite à ré-imaginer comment on travail ensemble et  transformer les contraintes en opportunités. 

 

Η τέχνη είναι συνάντηση. L’art est une rencontre.